Le L M B de Felletin en lutte
Accueil du site > 2010 > Communiqué de l’intersyndicale académique

Communiqué de l’intersyndicale académique

mercredi 17 mars 2010, par cilal

Communiqué des sections académiques SNES, SNEP, SNUEP, SNFOLC, SNALC, CGT éduc’action, SUD éducation de l’Académie de Limoges

Après la journée réussie de mobilisation du 12 mars, journée de grève et de manifestations, face à la surdité et au mépris du ministre qui, pour toute réponse aux revendications des personnels du second degré, annonce dans les médias qu’il va remplacer les enseignants absents par des professeurs retraités ou par des étudiants, le SNES, SNEP, SNUEP, SNFOLC, SNALC, CGT éduc’action, SUD éducation de l’Académie de Limoges, à la suite de la réunion intersyndicale nationale, appellent l’ensemble des collègues de l’Académie, à se réunir dans les établissements et à amplifier la mobilisation.

Ils les appellent à affirmer leur exigence de retrait des réformes et leur totale opposition à leur mise en place : réforme du lycée, réforme de la voie professionnelle aggravée par la généralisation du CCF, réforme de la gouvernance des EPLE, conditions d’accueil des stagiaires à la rentrée 2010, réforme annoncée de la voie technologique.

Par ce communiqué, l’intersyndicale académique tient à rappeler, son opposition aux suppressions de postes qui aggravent les conditions de travail des personnels ainsi qu’à l’explosion du nombre d’heures supplémentaires, dont elle demande la transformation en postes. L’intersyndicale rappelle que les obligations statutaires des enseignants des collèges et des lycées (18H ou 15H) ne les obligent à accepter qu’une heure supplémentaire.

Le SNES, SNEP, SNUEP, SNFOLC, SNALC, CGT éduc’action, SUD éducation de l’Académie de Limoges tiennent aussi à dénoncer dans ce communiqué, les conditions scandaleuses de l’accueil et de la formation, annoncées pour la rentrée 2010, des professeurs stagiaires dans les établissements. Désorganisant les services, menaçant de bloquer le mouvement des mutations (58 postes gelés dans l’Académie), plaçant les stagiaires dans une situation professionnelle intenable et inadmissible, elle affectera la scolarité de nombreux élèves. L’intersyndicale rappelle à l’ensemble des collègues que, comme l’a confirmé la Rectrice lors de l’audience du 12 mars, le tutorat des professeurs stagiaires ne pourrait pas être imposé par la hiérarchie. Il ne pourra s’agir que de volontariat.

L’Intersyndicale demande avec insistance au Ministre le retrait de réformes, dictées en grande partie par la recherche frénétique d’économies budgétaires, conduisant à la suppression massive d’emplois indispensables au service de l’Ecole de la République (près de 100 postes supprimés à la rentrée prochaine, 500 depuis 2003).

Tout comme l’intersyndicale nationale, l’intersyndicale académique apporte son total soutien aux actions en cours, et aux décisions de grève qui seront prises par les personnels avec leurs organisations syndicales.

Elle reste en contact très étroit et se réunira de nouveau pour envisager les suites de l’action.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0